La CGSS et la SIDR s'associent pour la construction de logements innovants dédiés aux personnes âgées

Logements innovants dédiés aux personnes âgées

LA CGSS et la SIDR s'associent

Agir ensemble pour une meilleure efficacité

Animés d’une volonté partagée de développer les modes d’accueil intermédiaires en faveur des personnes âgées, la CGSS et la SIDR s’associent pour la réalisation d’un projet immobilier, la Résidence la Palmeraie au Port. La SIDR, porteur du projet immobilier, a sollicité et obtenu un prêt sans intérêt auprès de la CNAV d’un montant de 1 800 000 euros, soit environ 20% de son financement.

Située au Port à l'angle des rues de Lyon, de Nancy et de Montpellier, la Palmeraie est une résidence de 70 logements adaptés à la personne âgée et au handicap (69 T2 et un T4 pour le gardien).
Pour un investissement total de 8.9 millions d’euros, les personnes âgées futures locataires bénéficieront en plus de leurs logements individuels, de prestations supplémentaires pour un meilleur confort de leur logement et des espaces communs favorisant le bien vieillir ensemble (jardin participatif, espace multimédia, lieu de restauration, espace dédié à des activités ludiques et sportives…).

La politique de logement des séniors de la SIDR

De son côté la SIDR, en tant que premier bailleur de l’île avec ses 26 000 logements, mène une politique volontariste pour produire davantage de logements adaptés, que ce soit via la construction de résidences dédiées ou l’adaptation de logements anciens. 
Avec 17% de locataires qui ont plus de 65 ans et 10% de la demande locative sociale qui concerne des personnes de plus de 60 ans, il s’agit pour la SIDR de répondre à deux enjeux :

  • Favoriser le maintien à domicile des seniors le plus longtemps possible en garantissant leur qualité de vie,
  • Inventer les résidences-services de demain, qui permettront à cette population de rester incluse dans la cité, en trouvant le bon équilibre entre la nature des services, les coûts pouvant être supportés par le locataire et l’équilibre financier pour les prestataires de service.

A cet effet, la SIDR s’est dotée d’un Plan Séniors (plan d’investissement humain et technique) sur la période 2014-2024 pour répondre aux attentes et besoins de ses locataires âgés, actuels et futurs. 

La politique d'action sociale de la CNAV

A travers leur Politique d’Action Sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l’autonomie des retraités, les Caisses de retraite apportent leur soutien en matière d’amélioration de l’habitat.
Vivre le plus longtemps possible tout en vieillissant le mieux possible constitue un enjeu sociétal majeur pour la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse). Elle soutient financièrement à ce titre l’émergence de modes d’accueil intermédiaires, entre le domicile et les établissements collectifs.
Alors que la plupart des retraités souhaitent garder une vie indépendante, force est de constater que ce type d’hébergement reste trop rare en France et à la Réunion.

Le vieillisement de la population

L’Ile de la Réunion, pourtant un des Départements les plus « jeunes » de France, avec 40 % de sa population qui a moins de 25 ans (contre 31% en France métropolitaine) est également confrontée au vieillissement de sa population.

La Réunion connaîtra donc dans les prochaines années une plus forte augmentation de sa population des 60-65 ans que celle de la moyenne nationale.
Sur l’île deux spécificités rendent, plus qu’ailleurs, le développement d’une politique de prévention, incontournable : le processus de vieillissement intervient plus tôt à la Réunion (dès 50 ans, les Réunionnais apparaissent en moins bon état de santé que les métropolitains - ARS 2012), et vieillir à domicile reste la norme.